En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.

dimanche, 01 avril 2012 13:04

Message de Lord Zadkiel

Message de Lord Zadkiel.

Biens aimés je vous salue. D’où je suis je vous vois avancer et je regarde avec émerveillement votre naissance et avec peine votre capacité dans le même temps à vous faire du mal. Vous avez souvent entendu dire que tout est juste.

Vos chutes, vos souffrances innombrables, vos non amours qui pourraient vous faire renier vos vies mêmes. Pourtant, j’aimerai que vous entendiez cela : tout est juste ne signifie pas que tout soit justifié.

Tout est juste signifie que comme tous les enfants de Dieu vous êtes créateurs et que vos créations vous reviennent donc , vous pourriez dire avec la plus évidente des logiques. Vous appelez cela « l’effet boomerang », oui, cela est juste. Mais croyez vous que dans son amour infini le Sans Nom prévoit et organise vos souffrances ? Croyez-vous que dans les mondes de lumière l’expérience soit faite de souffrance ? Je vous entends souvent dire que vous ne savez apprendre que par la souffrance. Je vous rappelle qu’il s’agit alors de la dualité : j’apprend le chaud parce que je connais le froid. En réalité, tout cela appartient au monde du gouvernement de la lumière inversée qui jusqu’alors régit votre monde. Cette croyance de ne pouvoir apprendre que par le contraste est une illusion. Cependant vous êtes dans la transition et vous allez petit à petit savoir que l’expérience peut-être de bonheur uniquement.

Est-ce que cela vous paraît si invraisemblable ? Je vous dis qu’il ne s’agit que de votre choix de servir la lumière, votre lumière. Dans les mondes régis par l’Unité seule, chaque être est tout à fait capable d’intégrer son expérience sans pour autant devoir passer par la souffrance. Je répète que cette croyance vous paraît réelle car vécue et intégrée depuis de nombreuses vies, en fait depuis que le gouvernement de lumière inversée à inversé les valeurs divines sur cette terre. Mais cela fait partie de la matrice illusoire qui s’allège aujourd’hui. Je reçoit avec honneur la charge qui est la mienne de garder intacte le champ de force du 7ème rayon qu’est la flamme violette, dans son Unité, la flamme de ;la liberté. En mon nom je vous explique alors ce que vous, être de plus en plus éveillé à votre divinité , êtes dès aujourd’hui capable d’entendre et de vivre, mais qui est l’inverse de ce que vous avez appris dans ce monde.

Il est tellement simple de vous laisser aimer et avant cela de vous aimer vous même. Plongez dans le regard d’un petit enfant et vous verrez comme c’est simple et comme alors toutes les souffrances disparaissent, dans un instant présent. Pourquoi ? Parce que le petit enfant n’est encore pas dans le jugement de lui même. Cela signifie très concrètement qu’il ne se pose pas de question mais qu’il est tellement plein encore de l’amour de la Source, qu’il découvre avec émerveillement tout ce qu’il voit et qui s’ouvre à lui. Il n’est encore pas touché par les peurs ou les formatages ; ce n’est que petit à petit qu’il se met à porter des fardeaux qui ne lui appartiennent pas mais qu’il finit par croire les siens, puis qu’il finit par même assimiler à son être même. Et ainsi, la grande illusion est là : « je suis une victime, je porte tel ou tel comportement, telle ou telle mémoire, telle ou telle appartenance génétique, ect… » ; Avez-vous déjà remarqué comme même les petits enfants, même atteints de handicaps dès leur naissance ont encore le regard plein de la grâce divine ? Si comme le petit enfant vous reveniez à ce que vous êtes vraiment, la pureté et la lumière incarnée, vous verriez alors disparaître la souffrance.

Vous pouvez continuer pendant longtemps à tourner autour de vous même et à éliminer une couche après l’autre…Mais comme vous êtes tous reliés, pouvez-vous comprendre qu’en ayant cet état d ‘esprit de « purification » vous n’en finirez jamais de nettoyer des mémoires puisque elles sont infinies ? Pouvez-vous comprendre que c’est de retourner à votre pureté originelle que vous êtes déjà qui résout tout ? En un instant, la lumière que vous êtes reprend alors ses droits. Car vous êtes la pureté. Vous êtes déjà la lumière. Vous êtes aussi parfaits que la Source vous a crée ; l’avez-vous oublié ? Arrêtez donc de nourrir ce gouvernement qui régit votre monde et faîtes ce que vous avez à faire. Nourrir la lumière que vous êtes, nourrir la lumière de l’autre qui est vous. Bien sur vous pouvez avoir le sentiment aujourd’hui que tout est en suspens. Y compris vous même. Je vous entends vous « plaindre » que tout n’avance plus.

Mais heureusement que tout est en suspens ; car comment feriez vous pour accueillir encore plus de lumière si vous refusez encore de lâcher ce qui doit l’être pour vous accomplir ; il n’est plus temps à la théorie mais à la manifestation de la lumière ici, sur votre terre. Ayez le courage et la force d’avancer maintenant sur le chemin que vous a ouvert votre être : c’est vous qui êtes sur terre et nous ne pouvons maintenant mettre dans la matière tout ce que nous vous avons enseigné ; c’est à vous de le faire et c’est un honneur d’être ce que vous êtes, des reflets du Créateur, des créateurs de votre monde que vous ferez nous le souhaitons, à votre image : un monde d’amour véritable, bien loin de celui qui vous a été appris d’expérience. C’est à vous de le faire. Commencez dès aujourd’hui. Ne vous laissez pas étourdir par les cornes de brume autour de vous ; suivez votre chemin car tout est simple pour qui veut bien voir et entendre. Tellement d’informations viendront à vos oreilles. Vous avez tout déjà en vous. L’expérience vous a déjà tout donné. Pas besoin d’aller voir ailleurs qu’en votre propre discernement. Ces temps vous demandent persévérance et droiture à ce que vous êtes déjà. N e reprenez donc pas des fardeaux qui ne vous appartiennent plus.

Nous sommes toujours là à vos côtés.

 

Vous êtes invité à faire circuler ce message en respectant son intégralité y compris ces quelques lignes.

Plus dans cette catégorie : « T comme toi Les pieds sur Terre »