En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.

jeudi, 31 août 2017 14:08

Lettre d'amour de Notre Père

Moi qui Suis hors du temps et le Temps même ;
moi qui Suis hors de l'Espace et l'Espace même ;
moi qui Suis le Tout et le Rien.
Je t'enveloppe de ma Présence.
Mon enfant, mon Autre Je Suis,
de là où Je Suis
rien n'a d'importance.

Et pourtant
dans l'instant où je te parle,
Tout en a.
Je vous vois œuvrer, chacun à votre manière,
et quelque soit la forme,
à maintenir un équilibre précaire
ou au contraire à vouloir et à faire
le nouveau, le neuf, l'inimaginable aux yeux éteints.

Moi qui Suis hors du temps et le Temps même ;
moi qui Suis hors de l'Espace et l'Espace même ;
moi qui Suis le Tout et le Rien
Je t'enveloppe de ma Présence.
Car tu es moi et Je Suis Toi.
Par Toi je veux et je fais. Un monde nouveau, neuf, et inimaginable aux yeux éteints.
Ne crois pas être seule, prise de folie, assujettie à de sombres desseins.
Car ton âme, fruit de mon être,
est aussi claire que la Source.
Tu coules, ma Douce,
aussi claire et vivifiante que la brise qui me porte en elle.
Sans moi tu n'es rien ; sans toi je ne suis rien.
Alors laisses toi porter par mon onde.
Ne cherche rien d'autre que de me suivre,
et d'émettre le moins de résistances à mon courant.
Ainsi, ce que tu croyais d'un autre monde prendra forme sous tes yeux.

Moi qui Suis hors du temps et le Temps même ;
moi qui Suis hors de l'Espace et l'Espace même ;
moi qui Suis le Tout et le Rien
Je t'enveloppe de ma Présence.
Si tu suis mon onde, tu verras le corps abritant ton âme
renaître de ses cendres :
tes cellules, ta chair et l'éclat de tes yeux brilleront de ma Lumière.
Ce que tu as cherché est aujourd'hui si proche de toi que tu ne le vois pas.
Mais tu le sens...N'est-ce pas ?
Repousse les doutes, écarte les ombres, et remets toi sans cesse en Moi.
C'est en cherchant l'inaccessible Étoile, le Royaume,
sans faillir, œuvrant sans relâche
 à cette très longue et persévérante Tâche,
que tu sens maintenant, à cet instant et pour l'éternité,
mon Royaume en Toi. Ton Royaume.
Celui qui a dit :
« cherchez premièrement le royaume de Dieu sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus »,
vous a donné la feuille de route pour revenir à moi.

En vous guidant pour aller au delà de vos angoisses d'enfants séparés,
il vous a montré comment le juste et le bon en toute chose advenait à Celui qui cherche.
Car qui cherche trouve ; qui demande reçoit;
il vous fallait juste un peu d'humilité pour revenir à moi.
Et un fil de Soi, arrimé à la Foi.
Tu le sais et tu le vois :
Ma voie s'ouvre afin que Justice soit faite
et que plus jamais sur cette terre ne s'élève des cris de souffrance,
dans le sang des uns et le pouvoir des autres.
Jamais non, plus jamais, vous ne me perdrez et perdrez le chemin du retour ;
car nous l'avons décidé ensemble :
La voie du retour est maintenant ouverte
et Justice sera faite.
Laissez le monde sombre prendre fin,
sans plus chercher à lui appartenir, sans plus chercher à le retenir.

Sois Toi, sans crainte ni remords :
il n'y a plus de reconnaissance à attendre,
il n'y a plus à vouloir sauver et souffrir,
il n'y a plus d'avenir
mais juste Toi et Moi dans chaque instant d'Éternité.
Accueille ta nouvelle Liberté.
Plus rien de mal ne pourra vous toucher, car vous avez bien œuvré.
Une page se tourne pour qui a su voir et entendre.
Bien peu en Vérité ont accepté de rompre leur pacte de dualité.
Pourtant, oui, une page se tourne et vous voici.
Maintenant que vous m'avez retrouvé, je ne vous lâcherai pas !
Vous serez entourés de mes grâces et guidés à la Terre promise.
Mon Royaume en vous portera fruit au delà de vos savoirs et de vos envies.
Jusqu’à ce qu'Il prenne racine et en émerge un autre arbre de Vie.

Moi qui Suis hors du temps et le Temps même ;
moi qui Suis hors de l'Espace et l'Espace même ;
moi qui Suis le Tout et le Rien
Je t'enveloppe de ma Présence.
Je te reçois pour ta Renaissance.
Je te prends en Moi, contre Moi,
Toi l'Enfant qui était partie et qui me revient.

Vous qui lisez ces lignes,
Entendez ces paroles et soyez touchés
afin que vos âmes se rappellent qui Je Suis.
Votre monde s'éloigne ; laissez le aller.
Comme lors d'un sauvetage, l'important est maintenant d'accepter le changement,
et si vous le désirez d'être prêts à le recevoir.
Cela suffit amplement à votre désir d'action et d'intervention.
Comme Je Suis hors du temps et le Temps même,
comme Je Suis hors de l'Espace et l'Espace même,
comme Je Suis le Tout et le Rien,
et comme il est juste,
c'est Moi qui désormais guide votre monde à renaître ;
et ceci est en dehors de vos volontés.

Ne gaspillez plus vos énergies à vouloir  autre chose que ma Présence.
N'éparpillez plus votre être dans de multiples et vaines directions.
Souhaitez ardemment me retrouver au delà de vos appréhensions ;
Faites en la demande sincère et entière.
Qu'en chaque geste, parole, pensée soit cet appel.
Osez me tendre la main et prendre la mienne.
Il est temps.

Ainsi je pourrai dire à celle et celui qui prend ma main :

Moi qui Suis hors du temps et le Temps même ;
moi qui Suis hors de l'Espace et l'Espace même ;
moi qui Suis le Tout et le Rien
Je t'enveloppe de ma Présence.
Je te reçois pour ta Renaissance.
Je te prends en Moi, contre Moi,
Toi l'Enfant qui était parti et qui me revient.

Dernière modification le samedi, 02 septembre 2017 14:30