En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.

lundi, 11 avril 2016 16:15

Méditation et Prière pour le Wésak

Message de Notre Mère.

Mes enfants, vous êtes parvenus à un palier de votre évolution et il vous est demandé aujourd’hui de franchir de nouvelles étapes pour votre retour parmi nous. 

Les temps de l’apaisement ne sont pas encore venus.

Au contraire il vous faut vous préparer à plus de violence encore autour de vous et à l’épuration d’égrégores collectifs faisant ressortir vos souffrances individuelles mais aussi celles de vos nations. Vous n’avez pas à avoir peur de cela parce que cela est inscrit dans votre histoire, sur le chemin de votre liberté. Vos âmes attendent ce renouveau avec grand espoir. Tout vous a été donné pour réussir cette renaissance ; c’est à dire que vous puissiez la vivre dans l’ouverture et non dans la déchirure de la délivrance. Moi qui suis votre Mère, car j’ai été La Mère de Celui qui a été sacrifié pour ce renouveau, je vous le dis : l’amour et le pardon ont été des voies possibles de retour à la Paix. Nous avons mon Fils et moi même ouvert cette voie. Les traditions de sagesse par le Bouddha, ont elles mêmes ouvert la voie avant nous. Par elles vous pouviez prendre ancrage en vous, en vous reliant à tout ce qui est et en sortant de l’illusion de ce qui n’est pas. Vous étiez alors aptes à entendre notre voix et à expérimenter l’ouverture du cœur, la connexion à l’amour véritable. Par les Paroles de mon Fils bien aimé, qui est aussi votre Frère, vous auriez pu comprendre que le pouvoir du pardon est la transmutation des souffrances et que vous aviez par là même l’occasion de vous libérer de tout ce qui a été appelé « karma ». Ainsi, nos deux voies n’en faisaient qu’une et vous dirigeaient dans la sagesse et l’amour pour entreprendre ce voyage au travers ces temps de grand changement que vous traversez aujourd’hui. En prenant nos messages dans vos cœurs et en les laissant mûrir et fleurir, vous auriez du comprendre que la Vérité est au delà des religions et des croyances et que vous ne pouvez indéfiniment la nier.

Lorsque je vous demande de reprendre le chapelet, ça n’est pas pour obéir à une religion. Car vos âmes et la Lumière dont vous êtes issus se fichent de toutes religions ou croyances. Vous pouvez être ressourcés par une religion ou pas. Ça n’a pas d’importance car la Vérité est au delà. Mais je vous le dis : soyez libres et donc vigilants. Si religion il y a, qu’elle ne vous enlise pas dans de fausses croyances, qu’elle ne vous enferme pas dans une fausse sécurité, le confort de l’établi.

La méditation vous recentre dans ce qui Est et vous unit à ce qui Est. Plus de différence entre Vous et ce qui Est. La prière est la Parole d’amour (verbe créateur) qui vous unit à Nous, votre Source divine et vous rend votre filiation divine de plus en plus consciente et créatrice. Plus de différence entre Vous et Nous.
La Rose que je porte en mon cœur est le symbole de l’amour que je vous porte et que le Père vous porte aussi. Mais avez-vous entendu les paroles de mon fils et les avez vous comprises ? Si seulement vous pouviez avec humilité vous remettre entièrement dans mes mains chaque matin que Dieu fait, en acceptant d’obéir pour le meilleur pour vous et en étant absolument ouvert à ce que ce meilleur soit au delà de vos croyances de ce qui est juste et bon pour vous….Mon message pour ces temps est celui-ci : reprenez le rosaire. Lâchez vos doutes et vos croyances religieuses (le « je ne veux pas prier » en est une) et ouvrez vos cœurs à recevoir ma vibration et Celle du Père dans vos cœurs et toutes vos cellules. Alors vous saurez que là est la Vérité. Je vous le dis : même si vous êtes de ceux qui avez appris à méditer, et qu’au mieux vous ayez acquis une maîtrise de vos émotions et une certaine sagesse, cela n’est rien si vous n’avez pas connecté mon Amour qui ouvre à l’Amour du Père. La prière n’est rien sans la méditation ; la méditation n’est rien sans la prière. Seule la prière ouvre vos cœurs à percevoir et recevoir votre filiation. Il faut être humble pour aimer et pour accepter d’être « enfant de ». Il faut être humble pour dire : que ta volonté soit faite…Il faut être humble pour dire : priez pour nous pauvres pécheurs…Si ces mots vous heurtent c’est qu’il y a matière à ce que vous soyez heurtés. Regardez bien en vous. Car les temps qui viennent ne seront pas faciles à vivre pour celui qui n’est pas dépouillé de ses croyances et qui a mis sa Foi dans des illusions. Tout ce qui a un début et une fin est une illusion. Tout ce qui est éternel est Vérité. Les états (Je Suis) d’Amour et de Sagesse sont VÉRITÉ.

Méditez puis priez…Priez et rejoignez mon cœur de Mère ; je vous embrasserai alors dans ma Vie et vous porterai jusqu’aux pieds du Père. Vous saurez alors que tout ce que vous avez vécu en valait la peine, par le simple fait que vous vous retrouviez là, à cet instant, dans cet Amour tel que vous ne le connaissez pas encore. Osez reprendre ce chemin de la prière. La méditation ne suffit pas car chaque enfant, même de lumière inversée est capable de méditer, d’avoir de magnifiques visions, de maîtriser l’énergie, sans pour autant s’ouvrir à l’Amour de ses parents divins. Mais l’Amour pur tel que je vous le donne mais qui est aussi en mesure de vous dépouiller et de déménager vos vies et vos cœurs qui façonnent vos vies, cela, seuls les humbles, les pauvres d’esprit, peuvent le recevoir. C’est pourquoi il est dit qu’il est plus facile à un enfant de rentrer au Royaume qu’à un homme riche : l’enfant est pauvre car il n’a aucune croyance à part celle qu’il est aimé inconditionnellement en tant qu’enfant, manifestation visible de l’Invisible; le riche a ses certitudes et notamment celle que la richesse, matérielle ou autre, lui est accordée par sa volonté propre, sa maîtrise de l’énergie. Il a donc troqué sa pureté et sa « dépendance » d’enfant divin contre le sentiment d’un illusoire pouvoir. Le pauvre d’esprit est donc plus riche que le plus riche des hommes de pouvoir. Or vous êtes dans ce temps où « les humbles seront élevés et les riches retourneront les mains vides »…

Priez pour retrouver l’humilité et l’amour véritables. Pas seulement la paix des émotions et le confort qu’elle procure.

 

Vous êtes invité à faire circuler ce message en respectant son intégralité y compris ces quelques lignes.

Plus dans cette catégorie : « Le Passage… L’Abondance »