En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.

mercredi, 03 avril 2013 11:29

Que la paix s’éveille en vous…

Entrevue avec Maître St germain 4

Je te salue et te remercie d’être auprès de nous afin de nous guider. Nous ressentons beaucoup de lumière en ces temps, notamment pour ces jours de Pâques.

Avec de multiples « conséquences »autour de nous : explosion de colère, de violence, ou au contraire larmes intarissables. Je ne parle même pas des sensations physiques de vibrations cellulaires…Du style : je ne suis plus grosse cellule vibrante ! Et transparente… Plus de sensations physiques. Vraiment étrange et inquiétant si on a pas la foi ! Et puis d’un autre côté, nous voyions la plupart des gens qui eux, ne ressentent rien. Il y a de quoi s’interroger et finalement, heureusement qu’on est pas seul à traverser ces tempêtes…On pourrait se croire fous !

(Il rigole…)

(au moins ça les fait rire…)

Oui, je vous salue aussi, vous tous qui lisez ces lignes. En fait, je ris parce que je te connais, Shani…Mais je sais aussi que tu parles pour les êtres qui t’entourent donc je vais expliquer.
Tout ce que nous vous avons dis depuis les dernières années est en cours. La montée vibratoire continue, et se terminera à la fin 2015. À chaque étape vous serez guidés, ne vous inquiétez pas. Ce qui vous est demandé est ceci : laissez la lumière entrer en vous et faire son œuvre. Je dirai presque : ne cherchez pas à vouloir retenir quoi que ce soit. Ne vous inquiétez pas de ces manifestations car en fait, c’est un cadeau de libération qui vous est fait. Ne partez pas en guerre les uns contre les autres. Comprenez enfin que toutes vos réactions ne sont telles que parce qu’elles vous montrent la souffrance en vous. Ne relevez pas cette souffrance, ni chez vous, ni chez l’autre, qui est vous. Laissez la passez sans la nourrir : c’est à dire ne lui accordez que la réalité qu’elle a, celle d’un formatage d’adaptation qu’il vous a fallut intégrer afin de vivre les temps de la séparation. Sachez une chose : la violence qui est vôtre a son reflet dans votre monde. Soit vous faites partie de ce monde et le nourrissez en nourrissant votre propre souffrance. Soit vous refusez de nourrir la lumière inversée et œuvrez pour la lumière en lui accordant la place première.

Les personnes se heurtent à leur ego. Du style, « oui mais si j’accepte qu’on me marche sur les pieds, je ne prends pas ma place »…etc…Toute sorte de choses qui continuent à nourrir la lumière inversée. Que peux-tu leur dire ?

Chaque être sur terre est libre de prendre ou pas les paroles de paix, d’amour et de sagesse. Évidemment, ça serait tellement simple de voir la lumière en Soi et chez l’autre ; ce qui permettrait de se soutenir inconditionnellement, surtout en ces temps. Je dirai que c’est un apprentissage et que finalement, au quotidien, il y a très peu d’exemples à suivre ; il faut donc un peu de temps pour que tout ceci se mette en place ; mais bien sur, nous avons confiance en vous, en votre Lumière.
Cela signifie qu’aujourd’hui, tout a été apporté en terme d’enseignement et c’est pourquoi à partir de maintenant chacun va être confronté à ses propres failles et va devoir aller plus avant dans l’amour de soi et de l’autre. Pourquoi ? Parce que l’année 2013 est celle de la fraternité, cycle du 6ème rayon, 6ème dimension de création à intégrer. C’est toujours la même chose : la libération, l’évolution est proposée. Chacun est libre de prendre ou pas. Mais l’évolution continue, l’ascension continue. Je vous le dis, la pluie que vous recevez est signe de grandes eaux c’est à dire de grande potentialité de libération de votre lumière en transmutant ce qui n’est pas vous. Après l’eau viendra le feu, celui de l’esprit solaire en rapport avec le 7ème rayon, la transmutation par le feu, intégration de la 7ème dimension en 2014 et 2015. Vous suivez, ou pas. Je vous rappelle juste que fin 2015 votre cycle cosmique prend fin et donc vous passez à un cycle d’une dimension unifiée. Fini la dualité, vous retrouvez votre liberté et votre don conscient de création. Votre octave sera clos et vous passerez au suivant. D’ici là, considérez les aléas de vos vies comme autant de mains tendues pour le changement intérieur.

C’est comme si beaucoup d’êtres (tout est relatif évidemment) avaient « travaillé » sur eux même et qu’aujourd’hui ces même êtres renâclent à sauter le pas de l’ultime lâcher prise.

Oui, parce que pour ces êtres qui ont déjà fait un chemin, c’est le plus enfoui en eux qui se révèle maintenant. C’est pourquoi chacun d’entre vous révélera son vrai visage les mois qui viennent. Les masques vont tomber et révéler la splendeur de la lumière, ou la torsion de la lumière inversée. Je vous ai dis qu’un enseignement viendrai au sujet de la lumière inversée et c’est en maturation ; mais en attendant, comprenez que chacun d’entre vous, dès que vous nourrissez la faille en vous et chez l’autre, nourrissez la lumière inversée. Toujours rappelez vous qu’un formatage de l’ego n’est que ce qu’il est, un voile. Même si les conséquences peuvent en être terribles, pourtant, tout cela est un voile. Derrière ce voile qu’y a-t-il ? La lumière ; ou la lumière inversée. Sachant que cette dernière a le choix de se remettre dans la lumière. Donc, qu’est-ce qui est la Vérité, le voile ou ce qu’il y a derrière le voile ?
Je vous le dis, selon votre éducation, votre culture, votre expérience de non amour, le voile peut faire de vous le violent, le violeur, le bourreau ou la victime. Tout cela est « un jeu de rôle ». Tout cela est conditionnel et fluctuant d’une vie à une autre. Pour un raisonnement duel, tout est justifiable. Oui, même les pires atrocités relèvent de cette dualité et peuvent être justifiées pour celui qui les commet. Mais sachez que cela va des atrocités aux petites empoignades du quotidien : ce sont les petites rivières qui nourrissent les fleuves que sont les égrégores. C’est pourquoi la clé est celle-ci : au lieu de regarder chez l’autre ce qui ne vous convient pas, soyez responsable de vous même ; alors vous serez un vibrant exemple pour vos frères et sœurs, et seulement à ce moment là vous serez reflet de la lumière.
Pourquoi croyez-vous que le Père ai donné sa Parole que l’expérience prendrait fin ? Parce que contrairement à ce que vous pensez, le jeu de dualité ne vous apprend rien. Il ne peut vous apprendre que si l’expérience se transmute en amour, donc en lumière. Donc cela revient à dire que la seule voie est l’Unité : l’accès à la vision au delà de votre dualité vous permet de vous aimer, d’aimer votre frère comme vous même et de vous remettre dans les mains du Très Haut qui par la Grande Lumière est en train d’élever la terre à sa lumière. C’est en cours, cela a lieu, que l’humanité suive ou pas.

Il semble même qu’être éveillé permette finalement de se faire passer en premier…sans plus le moindre respect de l’autre ! On se permet de piquer des colères, de décharger sur l’autre son propre malaise, d’oublier la générosité, bref…quelle tristesse ! Je vois parfois des personnes qui ne sont pas « éveillées ». et qui sont dans un plus grand respect. Peux-tu expliquer la confusion en cause ?

Retenez bien ce mot : la confusion. La confusion, nous en reparlerons, est l’arme majeure de la lumière inversée. Finalement, que s’est-il passé ces derniers temps, pour ceux qui ont fait de multiples séminaires, enseignements, etc…Ils ont entendu et ré- entendu que la clé était l’amour de Soi. Être doux avec Soi même, s’occuper de Soi, guérir ses failles, s’accueillir, etc…La confusion étant que pour beaucoup, c’est resté l’amour du Moi et non du Soi. Car je répète que si vous êtes dans l’amour du Soi, alors vous êtes certes dans la douceur mais aussi dans la droiture et le discernement, celui que j’ai expliqué précédemment, à savoir, voir la lumière inversée et exactement dans le même temps savoir qui elle est par rapport à la lumière : une illusion. Alors, si véritablement vous faites ce travail d’élévation en vous de vos corps, vous ne pouvez qu’être respectueux de vous, donc de l’autre, puisque vous savez que vous êtes lumière et que « l’autre » l’est aussi. Voici ce que je t’ai souvent dis : pour l’instant vous n’êtes pas prêt pour vivre en communauté, ne serait-ce qu’en communauté de cœur, en « fraternité ». Vous savez, dans les mondes unis, nous œuvrons beaucoup en confrérie. C’est naturel. Mais vous vous continuez à apprendre par la force des choses. Vient le temps où vous n’aurez plus le choix et il vous faudra bien lâcher vos résistances pour suivre votre ascension.
Pour la générosité, je rappellerai une parabole : il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des cieux. Qui d’entre vous serait prêt à lâcher sa sécurité si cela lui est demandé ? Bien sur, vous pouvez être généreux. Tant que finalement vous gardez une part suffisante de vos acquis, que votre sécurité n’est pas en cause. Presque par amour de vous me direz-vous. Pour vous, pour votre famille, vos enfants…Sachez 2 choses :
-lorsque vous êtes en lumière, rien ne vous appartient et pourtant le meilleur vous est légitimement du. Car vous êtes l’enfant du Père et le meilleur vient à vous, lorsque vous savez… que tout lui revient ! L’énergie de vie quelque soit sa forme est un reflet du Sans Nom. Cela est et n’appartient à aucun être. Donc, ne gardez rien pour vous ; laissez circuler . Chaque jour offrira des bienfaits. Votre Père sait parfaitement ce dont vous avez besoin, même dans cette dimension ! Si rien ne vient à vous, regardez ce que vous créez, de façon consciente ou inconsciente. Ma flamme est là pour lever les voiles.
-Voir l’autre comme un frère c’est aussi savoir que sa propre famille est une fraternité « particulière », avec ses raisons d’expérience, mais sans plus ni moins que sa fraternité universelle. Oui, me direz-vous, mais regardez dans les pays sous développés, la violence, la maltraitance, la saleté, regardez ces « ignorants », « fanatiques », etc…Et je vous réponds : regardez vous dans la glace et sachez que c’est une part de vous, car vous continuez à nourrir ces désalignements, ne serait-ce que par vos mots. Alors, qui vous permet de juger ? Qui êtes-vous pour juger ? Que ce soit l’autre du bout de la terre, ou l’autre, voisin, ami, en face de vous ?
Si déjà aujourd’hui vous avez du mal à être généreux, que ferez-vous lorsque vous n’aurez plus assez pour vivre ? Si déjà aujourd’hui vous nourrissez la violence chez l’autre, que ferez-vous quand la violence va éclater en vous ou chez vos proches ?
Posez-vous la question ; et réapprenez dès aujourd’hui à donner sans attendre en retour. Réapprenez le regard d’amour qui est simplement juste. L’entraide divine, la fraternité, est un valeur divine à laquelle vous pouvez accéder si vous le voulez, et vous y avez tout intérêt puisque c’est de vous même dont il s’agit. Occupez-vous de vous avant de regarder chez l’autre. Là est la clé et c’est vous qui l’avez : le royaume des cieux doit s’installer en vous avant de s’installer à l’extérieur de vous. Ce serait préférable…

 

Vous êtes invité à faire circuler ce message en respectant son intégralité y compris ces quelques lignes.