En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites.

dimanche, 01 juillet 2012 10:46

Message de Sananda

Extrait d’un discours devant l’assemblée des Maîtres à Shamballah.

Chers amis, chers frères…
Voici venu le temps de la récolte pour nos frères et sœurs œuvrant au rétablissement de la paix sur terre.

Cette récolte signifie que chaque enfant du Père ayant expérimenté sur terre se retrouve aujourd’hui face à lui même et récolte ce qu’il a semé durant ses vies. Évidemment, je ne vous expliquerai pas ici que le pardon est dores et déjà accordé par le Très Haut. Son amour n’a pas de début et pas de fin ; sa lumière est puissante et immaculée; de sorte que l’idée même de tâche n’est en aucun cas un blasphème pour son être.

Mais pour l’être qui s’est détourné de Sa Source, le plus ardu est le pardon à son propre être des choix qu’il a fait et mis en œuvre ; cela devrait ajouter encore aux tribulations intérieures qui aujourd’hui et encore plus qu’avant remontent à la conscience des êtres ayant rouvert leur cœur à la lumière du Très Haut. Pour les autres, la conséquence de leurs choix leur revient aussi mais pas de façon consciente et certains se retrouvent alors perdu par les forces inconscientes et pourtant bien présentes en eux. Tout cela pour vous dire que nous devons être vigilants encore bien plus qu’avant. J’entends en terme de vigilance, être les vigiles, c’est à dire les gardiens de nos flammes dans le cœur des hommes, ces flammes qui les servent et les guident. Car tout sera mis en œuvre pour que chaque être ainsi éveillé se perde dans la confusion et un certain confort de vie. C’est à nous de faire descendre sur terre nos vibrations, dans chaque cœur prêt à la recevoir et ce afin que la Grande Lumière trouve sa voie parmi les hommes.

Chers Maîtres, le Très Haut fait savoir par ses Fils que chaque être sur terre peut se tourner vers sa Face mais que nous devons aider à ce que la confusion soit désarmée afin que chacun reste libre de ses choix. Sinon, il en résulterait ce qu’il en a découlé à maints reprises : un asservissement aux tribulations intérieures et extérieures, au lieu d’un retour à la réelle liberté de choix consciente. Même si seul le Très Haut a la vision de l’infini et donc des plans de vie, il n’en reste pas moins que ses Enfants sont Créateurs ; et plus ils sont éveillés plus ils le sont en conscience ; plus ils le sont en conscience, plus leur Création est efficiente et rapide ; cela signifie qu’ils deviennent ce qu’ils sont à l’origine, des êtres libres et responsables. Seulement voilà….La porte est ouverte mais tous n’ont pas la conscience du jeu qui se déroule actuellement sur terre. Ils n’ont pas non plus conscience de leur puissance créatrice ; et ils continuent donc d’en recevoir les bienfaits mais aussi tout ce qu’ils ont crée en tant qu’être détournés de la Source et qui leur revient bien sur selon leur vibration créatrice. Il y a à ce point de non retour, besoin de cette nécessaire vigilance, afin que cette force créatrice renouvelée et affermie depuis que la porte s’est ouverte, reste au service de la lumière du Très Haut et qu’elle ne soit donc pas détournée en cours de route et mise alors au service de la confusion maintenant les systèmes de ce monde. Beaucoup d’êtres éveillés penseront l’être réellement alors que du fait de l’ouverture de la porte, ils ressentent et éprouvent simplement leurs dons propres. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils aient la conscience de la nécessité absolue d’être droits dans la lumière et à son service ; peu savent que la Lumière est sans concession et peu savent ce que cela signifie. Beaucoup seront tentés de profiter de leurs dons sans pour autant faire le chemin de droiture qu’implique la Grande Lumière. Voilà donc une période de grand bouscule- ment, où chacun sera amené à être responsable de ses créations car tout reviendra avec force et rapidité. La montée en lumière crée désordre et effervescence ; il y a ceux qui voient et se retirent. Il y a ceux qui croient voir et font partie de la confusion, certains conscients d’autres pas ; et il y a ceux qui ne voient et n’entendent rien d’autres que les étincelles et les cris de ce monde.

Pour ces premiers qui savent que le Nouveau ne peut se construire sur l ‘ancien, je dis que la Foi et la persévérance soient un guide ; qu’ils œuvrent pour leur propre libération et accomplissement de leur Unité. Ce faisant, ils sont responsable de leur être et par unité, de l’autre.

Nous œuvrerons quant à nous pour que la lumière se fasse et ne soit pas détournée de son juste objectif…

Qu’il en soit ainsi.

 

Vous êtes invité à faire circuler ce message en respectant son intégralité y compris ces quelques lignes.